Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 07:20

Fake news , vocable très en vogue depuis l'élection de Donald Trump qui  cyniquement ne cesse de l'utiliser après avoir probablement gagné grâce à la diffusion massive de rumeurs ...En France , lors de la campagne de l'élection présidentielle certains partis  en ont fait un usage immodéré mais chez nous la calomnie ne peut pas servir à grand chose quand le manque de probité et les incompétences sont grandes ....Pour les législatives , la grande comédie va se poursuivre mais les électeurs se laissent beaucoup moins duper ....Nous ne sommes pas aux Etats -Unis et en dépit des matraquages propagandistes ...il nous reste toujours une once de bon sens pour éviter le pire ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 20:20

Six ans d'activité  quotidienne quasiment ininterrompue juste pour le plaisir d'écrire et d'échanger ...Des fidèles lecteurs dont  quelques uns commentent et d'autres potentiels difficiles  à atteindre pour des raisons X et Y  qui m'échappent un peu mais qui à la longue peuvent irriter ...Connu je le suis des amis qui apprécient mes textes mais eu égard à l'énergie déployée , ce n'est pas encore la ruée ...Beaucoup peuvent encore se demander qui c'est celui là  et qui s'échine jour après jour sur un  ordinateur juste pour épancher avec plus ou moins de talent ses  indignations et ses colères ....C'est probablement un peu vain mais donner publiquement son avis et afficher ses convictions  , ça demande quand même du courage et de l'honnêteté  car  la franchise devient de plus en plus une denrée rare ...Quand  j'aurai atteint les 20000 articles  peut-être remarquera-t-on  plus largement  peut-être la spécificité de mon travail ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 13:08

Voir plus loin que le bout de son nez , creuser les infos pour détecter le lézards , voilà de saines activités qui ne font pas forcément le buzz et ce d'autant plus que les enfumeurs n'aiment pas trop offrir des tribunes ou ouvrir des boulevards à ceux qui peuvent contrarier des affaires qui roulent bien ...Ne pas faire le buzz ce n'est pas grave mais ce qui l'est plus c'est de ne pas pouvoir au niveau national faire   massivement  progresser le niveau ...les  commebntaires et interprétations  trop simplistes ne traduisent pas la réalité et les plus sophistiquées peuvent ne pas être bien comprises et donc n'intéressent pas forcément ...Des articles intelligents faisant le buzz, ce n'est pas vraiment fréquent , voilà de quoi  se consoler des audiences qui ne crèvent pas les plafonds ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 08:55

Jean Michel Blanquer:''Le clivage droite-gauche n'a aucun intérêt pour l'école"

"Ce qui me frappe souvent, c'est qu'en France, la question du pays apparaît souvent comme secondaire ou comme un problème", a expliqué Jean-Michel Blanquer, évoquant notamment sa connaissance du système éducatif de certains pays d'Amérique du Sud. "Il faut évidemment répandre des sentiments positifs, de l'optimisme, de l'amour de son pays".

Si cette position le rapproche plutôt du discours de la droite sur l'éducation, le nouveau ministre de l'Education nationale refuse de rentrer dans ce débat : "Le clivage droite-gauche n'a aucun intérêt pour l'école

Fin du  collège unique et promotion de l'apprentissage : pourquoi pas quand des élèves s'ennuient et perturbent les classes dès l'entrée en secondaire ..?.Toutefois  la priorité c'est de mettre en oeuvre un arsenal de mesures conséquentes dès la maternelle et la primaire pour lutter contre  les inégalités et pour dépister  très rapidement les handicaps et y remédier ...Bien sûr à droite on  adore les métiers manuels mais les pontes les réservent plutôt pour les enfants de leurs domestiques plutôt que pour leur propre progéniture ... Seconde observation les échecs scolaires sont souvent liés à une démotivation et à une non prise en compte des intérêts des élèves : il faut donc s'interroger sur les pratiques pédagogiques, tout le monde peut prendre goût à l'enseignement du grec et du latin si on daigne adapter les méthodes au public à qui l'on dispense les cours ...Une bonne culture générale ne nuit pas quand on veut devenir artisan bien au contraire ....Quand aux têtes d'oeuf bardés de diplômes , certains sont si peu manuels qu'il vaut mieux qu'ils gagnent bien leur vie car sans jardiniers , factotums  , chauffeur vivant en permanence à leurs côtés , ce seraient de grands handicapés et leurs manoirs deviendraient vite des taudis ....Finalement on devrait vite faire bénéficier de périodes d'apprentissages pratiques ces petits génie à l'intelligence débordante qui parfois ne savent même pas enfoncer un clou ...Il n'y a qu'une intelligence mais par contre il existe plusieurs classes sociales dont une très bourgeoise qui se croit nettement supérieure et qui fort hypocritement prône l'égalité....En somme de grands conservateurs dont la modernité n'est que de façade ...YVONLABAUDRUCHE

Résultat d’images pour blanquer jean michel

Partager cet article
Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 20:08

Quoi de mieux qu'un homme épanoui pour épanouir les petits écoliers français ...Il faut de la jeunesse et de l'enthousiasme pour décoincer le système un peu sclérosé avec des infrastructures régies par des bardés de diplômes universitaires qui n'ont du terrain que des connaissances livresques et qui le cas échéant  se déplacent dans des établissements triés sur le volet selon un scénario bien orchestré ..A partir de cela ils soutiennent des thèses et décrochent des doctorats qui bien sûr peuvent leur ouvrir les portes d'un ministère ....L'épanouissement après des années d' efforts  carriéristes et   naturellement la garantie que nos élèves vont devenir très performants ...YVONLABAUDRUCHE

Résultat d’images pour blanquer jean michel

Partager cet article
Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 12:53

Résultat d’images pour blanquer jean michel

Ce n'est pas comme cela que j'imaginais  le ministre de l'Education nationale du gouvernement Macron ...Ce brave homme bardé de diplômes et de distinctions eu égard à ses états de service ne peut bien sûr qu'être très performant ....Ne nous fions   à l' allure vieille France de ce quinquagénaire qui serait un grand pragmatique , pragmatisme qui l'a quand même conduit sous Sarkozy à participer activement à la suppression de milliers de postes et à faire disparaître  prestement de la toile une interview aux relents un peu trop conservateurs ....Nous jugerons sur pièce même si à priori , on peine à être véritablement enthousiastes ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 11:31

30 à 40 députés  gagnés grâce à Hulot ,  Baroin et les Républicains vont draguer les chasseurs , ces hommes qui se la jouent virils une arme à la main , pour certains sans cette prothèse , ils ne seraient rien ....Beaucoup plus bêtes que les bêtes qu'ils massacrent , ils se disent cependant amoureux de la nature et pourquoi pas artistes accros aux natures  mortes ...Bien sûr tout le monde n'est pas à mettre dans la même carnassière mais globalement pour celui qui aime chasser la connerie un repas de chasse offre toujours son pesant d'or de formules crades et d'histoires sexistes glauques ...Les Républicains ne sont pas très regardants quand il s'agit de recruter ça on le savait et Baroin l'adolescent à la grosse pomme  d'Adam pour compenser le reste lance le signal de la battue ....Battus , j'espère bien qu'ils le seront et sévèrement  ....Ne serait-il pas chouette Hulot s'il parvenait à nous débarrasser de ces  nuisibles ? .....YVONLABAUDRUCHE

François Baroin

Résultat d’images pour chasseurs caricatures

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 11:19

Pas trop de vedettes , de nouveaux venus , des rôles de composition et de décomposition , quelques secrets bien gardés  voilà  tous les ingrédients pour un long métrage qui va nous tenir en haleine  pendant quelques mois ...Pas certain que tout cela réponde aux attentes mais il est toujours permis de rêver et  chacun le sait bien la vie  c'est souvent du cinéma et le cinéma c'est quand même   du rêve à partir d'illusions ....Le temps de la séance , on est un peu ailleurs et c'est toujours ça de gagné ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 18:15

On peut compter sur l'homme d'affaires  pour traîner des pieds et pour organiser avec de précieux aides juridiques son insolvabilité de sorte que l'intégralité de la somme à rembourser ne sera jamais rendue ... Les très influents et à vrai dire les vrais responsables dans ce scandale  politicofinancier ne seront jamais inquiétés ...Fillon n'était-i pas premier ministre quand cet arbitrage de génie a été mis en oeuvre  juste  pour  complaire à un grand humaniste ? Personne pour s'offusquer vraiment du fait que ce sont les subalternes qui trinquent  ....La morale de cette histoire c'est que les chiens aboient et que la caravane de ceux qui ont pignon sur rue passe sereinement ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 07:48

Jean-Michel Blanquer en 2012

Il est titulaire d'une maîtrise en philosophie (université Panthéon-Sorbonne), d'un DEA en science politique (IEP de Paris).

En 1993, il devient docteur en droit (université Panthéon-Assas), avec une thèse intitulée Les Méthodes du juge constitutionnel dirigée par Jacques Robert. Il est également agrégé de droit public[Depuis quand ?].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Entre 1989 et 1991, Jean-Michel Blanquer est chercheur coopérant à l’Institut français d'études andines à Bogota en Colombie. Après son passage à Harvard, il est attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Panthéon-Assas entre 1992 et 1994, puis maître de conférences en droit public à l’université François-Rabelais de Tours jusqu'en 1996 où il devient professeur de droit public à l’Institut d'études politiques de Lille.

En 1998, il est nommé directeur de l'Institut des hautes études de l'Amérique latine (IHEAL), et enseigne le droit constitutionnel, la théorie du droit et le droit communautaire à l'université Sorbonne-Nouvelle ainsi qu'à l'Institut d'études politiques de Paris. Il occupe ce poste jusqu'en 2004, année où il est nommé recteur de l'académie de la Guyane pour deux ans. En 2006, il est amené à occuper le poste de directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, poste qu'il quitte le 21 mars 2007 pour devenir recteur de l’académie de Créteil. Sous la direction de Jean-Michel Blanquer, cette académie deviendra un laboratoire[1] où sont expérimentées différentes mesures comme les conventions d'éducation prioritaires avec Sciences Po[2], ou encore l'expérience de l'internat d'excellence de Sourdun qualifié d'« utopie éducative »[3], qu'il est chargé de développer en France. Le 23 décembre 2009, après des controverses [réf. nécessaire], il est nommé directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l'Éducation nationale.

Après avoir échoué à prendre la direction de l'IEP de Paris[4], il devient en juin 2013 directeur général du groupe ESSEC[5].

Il est nommé ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement Édouard Philippe le [4].

 

Jean-Michel Blanquer a commencé par avoir un intérêt pour les problèmes liés à l’éducation, en témoigne son mémoire de DEA[6] qui analyse les lois Savary sur l’éducation et leur conformité avec les grands principes constitutionnels. Ses séjours en Amérique latine, et notamment en Colombie où il vit de 1989 à 1991, l’amènent à publier des travaux sur la décentralisation et les nouvelles constitutions adoptées sur ce continent. Son travail de thèse intitulé « les méthodes du juge constitutionnel » porte sur le Conseil constitutionnel français[7]. Il met en évidence une théorie de la hiérarchie des normes qui aboutit à une mise en cause de la notion de bloc de constitutionnalité pour lui préférer celle de système de références au travers d’une analyse de l’influence constitutionnelle et des processus de décision du juge. La constitution de la Ve République est analysée comme la résultante de l’histoire constitutionnelle française depuis 1789 en utilisant les critères de la théorie du régime mixte[8].

En parallèle, Jean-Michel Blanquer développe une réflexion sur un autre terrain avec Changer d’ère[9] qui semble renouer avec une interprétation dialectique de l’histoire, en particulier en insistant sur le dépassement du critère du bien par le critère du vrai dans l’histoire du droit à partir de la fin du XVIIIe siècle. Ce paradigme entre en crise avec la Seconde Guerre mondiale pour laisser place à un paradigme plus difficile à définir, qui amène l’auteur à développer une théorie esthétique. À la croisée du travail de constitutionnaliste et de l’analyse philosophique, cet ouvrage permet de déceler une évolution vers une réflexion sur la succession de paradigmes juridiques et sur les ambivalences de la notion contemporaine d’État de droit. Pour l’auteur, le jus-naturalisme a donné naissance au positivisme, qui s’est retourné contre lui. Le même processus se produit avec l’État de droit, qui donne naissance à ce qu’il nomme la « société de droits », une réalité contraire au concept d’État de droit où une pluralité d’acteurs poursuivent des stratégies différentes devant une pluralité de juridictions, de droits et de procédures.

Il publie en 1999 avec Olivier Beaud un ouvrage collectif sur la responsabilité des gouvernants[10], qui montre une préoccupation concrète de l’évolution de la notion de responsabilité politique dans les systèmes constitutionnels contemporains. Ces travaux recoupent certains phénomènes pointés au titre de la société de droits : la pénalisation de la vie publique et plus globalement le risque de dilution de la distinction clé entre droit privé et droit public.

D’autre part ses nombreux articles sur l’Amérique latine montrent un intérêt particulier pour ce territoire, qu’il considère comme très significatif de l’évolution institutionnelle et constitutionnelle de la post modernité.

Distinctions honorifiques

Difficile de s'aventurer à faire part d'une quelconque expertise à un homme bardé de diplômes , qui à exercé de multiples hautes fonctions dans l'institution  Education nationale et qui peut présenter une carte de visite tellement riche que l'on est vire renvoyé à sa modeste condition ...De ses distinctions , je n'en ai qu'une et encore à un rang plus modeste , je n'évoquerai pas mes réussites aux concours très basiques comparativement au cursus universitaire d'une personnalité aussi brillante ...C'est  si je peux oser cette allusion très primaire : le Lion et le Rat ...Voilà notre roi de la connaissance très investi, fort de son nouveau pouvoir qui risque bien d'être pris dans un inextricable filet car le mammouth en a vu défiler des ministres et des réformes sans vraiment régler fondamentalement les problèmes ...Presque quarante ans au service d'une noble cause , sans autre souci que de faire fonctionner l'ascenseur social tout en permettant aux enfants de pouvoir s'accomplir , sans me préoccuper de mon sort et de mes intérêts personnels mais en défendant des  valeurs  et des convictions , j'ai désormais quelques pistes pour faire progresser dans le bon sens l'Ecole ...Effectivement tout se joue en primaire et si des connaissances disciplinaires  solides sont requises pour enseigner à ce niveau , elles ne  doivent pas constituer l'essentiel du bagage pour pouvoir prétendre à un poste d'enseignante ou d'enseignant : il faut impérativement avoir la vocation et de grandes compétences dans le domaines pédagogiques qu'une indispensable formation de qualité permettront de renforcer ...Ce n'est pas en jetant dans l'arène des jeunes très diplômés certes mais sans débouchés , donc prêts à saisir n'importe quelle opportunité pour trouver un job que l'on assure la promotion de l'enseignement , pourquoi ne pas leur adjoindre quelques aînés expérimentés pour leur servir de  tuteurs  dès leur entée dans le métier : il faut savoir par ailleurs que les novices par un système de notation à l'ancienneté pervers échouent souvent dans les postes les plus difficiles lorsqu'ils participent au mouvement ..... Un ancien Recteur pour gérer la maison , c'est très bien en espérant que ce dernier pendant la quinquennat de Sarkozy n'a pas touché de prime  après avoir rempli son  quota de fermetures de postes...Ceci étant dit ,(  C'est dans le programme du président Macron.)  vouloir baisser les effectifs des CP dans les zones prioritaires est plutôt de bon  augure , l'effort devrait cependant être entrepris dès la maternelle car un enfant qui entre en élémentaire sans s'exprimer correctement apprendra  difficilement peut pas consacrer pour chacun un temps suffisant à l'apprentissage de la langue ,  à lire et dans des classes de petite section ou moyenne section à trente on ne peut pas consacrer à chacun un temps d'apprentissage  de la langue suffisant , les socialement défavorisés sont les premières victimes de cette surpopulation scolaire ...Au CM2 avec des enfants possédant les fondamentaux , l'importance des effectifs est moins un problème ...Rappelons au  passage que le dépistage précoce des dysfonctionnements et handicaps permet d'envisager la scolarité des petits écoliers avec plus d'optimisme , des orthophonistes nommés en nombre et géographiquement bien répartis et intégrés personnel éducatif  permettraient de bien remédier aux problèmes détectés ...Ajoutons à cela qu' une prise en compte du degré de  maturité de l'élève pour le confronter à l'apprentissage de la lecture mettrait fin au calvaire des enfants qui rament dès leur entrée dans le primaire ( Un bambin qui a appris à marcher à 20 mois se déplace quand il grandit aussi bien que celui qui a franchi cette étape à douze mois ) ....Mettre en route des cohortes tous les six mois après un bilan  scolaire   sérieux    pourrait être une des pistes ...Autre problème de taille , les écoles comptant plusieurs centaines d'élèves qui sont quasiment des usines , bruit à la cantine,effervescence excessive dans les cours de récréation pendant les pauses ne favorisent pas la concentration et pourtant on ne cesse pour des raisons budgétaires de prôner les regroupements concentrés ....J'ai beaucoup lutté pour préserver les petites unités et il m'a fallu ruser parfois pour obtenir gain de cause ....Les maires accordent les crédits pour assurer le fonctionnement matériel des écoles élémentaires de leur commune , ils peuvent fermer les robinets ou les ouvrir grand à leur gré condamnant ou assurant la réalisation des projets du directeur selon leurs humeurs ou les affinités politiques ....Un équipement standard de qualité intégrant les innovations technologiques devrait être imposé dans chaque commune avec des sanctions pour qui tenterait de s'en affranchir, c'est ainsi que l'on lutterait contre les grandes disparités au sein de la nation ....Evidemment ,  mon plaidoyer n'est pas terminée , je vous réserve une suite dans les prochains jours et nous verrons si les premières mesures vont dans le^même sens que celles que j'ai eu l'outrecuidance d'avancer ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE à visiter sans modération et à conseiller aux amis et aux proches et à l'occasion à ceux que vous voulez moucher ...
  • : Au moins un article quotidien qui en général traite de l'actualité avec humour et sans complaisance pour ceux dont les comportements et mœurs nous irritent profondément ...Blog très fourni avec les commentaires avisés de visiteurs devenus des amis au fil du temps ...Opiniâtreté hors du commun et des relais sur les réseaux : face book ,Twitter ,Marianne, ...Soyez nombreux à cliquer sur ce site ...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens