Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 15:26
Actualités
Actualités
 Benoît Rayski,Atlantico.fr sam. 1 déc. 18:56 UTC+1 
 Benoît Rayski,Atlantico.fr sam. 1 déc. 18:56 UTC+1 

Facile d'être héroïque quand bien à l'abri dans son manoir ou son palais servi  par une armée de domestiques , on voit tout ça de très haut et de très loin; déjeunant à l'occasion avec des représentants des C  R S , des gradés bien sûr mais les policiers de base surexposés ont besoin  certainement d'autre chose  que d'un flot de  louanges et de propos compassés : ils voudraient bien que ça cesse : certes comme beaucoup , ils n'aiment guère le désordre mais en définitive , leurs préoccupations ne sont pas très éloignées de celles des gilets jaunes ...Ajoutons que la situation est telle  que l'extrême droite va vite tirer les marrons du feu et reprendre ses vieux chevaux de bataille avec l'assurance d'être de plus en plus entendue ...Droits dans leurs bottes favorisant ceux qui  ne dédaigneraient pas que nos soldats marchent au pas de l'oie .........YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 10:51

Le porte-parole du gouvernement et secrétaire d\'Etat auprès du Premier ministre, Benjamin Griveaux, en interview dans les studios de France Bleu Pays Basque le 30 novembre 2018.

Voilà deux  W E que l'on voit à quel point le gouvernement maîtrise la situation ...Il suffit même de regarder la tête de Griveaux pour comprendre l 'ampleur de ce qui se passe et la sidération des ministres tellement sûrs de la justesse de leurs analyses et de la pertinence de leurs propositions ...C'est parce que la France d'en bas est longue  à comprendre que ces gens là ne  veulent que leur bonheur  que ça  achoppe,il suffit simplement de bien leur expliquer et de leur demander de patienter encore un peu . et les gilets jaunes vont reconnaître toute la majesté du petit prodige et de ses disciples et apôtres ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2018 7 02 /12 /décembre /2018 21:06

Le pouvoir est entre les mains d'une caste autour du roi Louis-Philippe, que Marx appelle l'aristocratie financière. Les bourgeois libéraux vivent dans le souvenir de la "Grande Révolution" (1789) et de Napoléon 1er. Des revendications ouvrières ont commencé à émerger, comme la révolte des Canuts à Lyon (1831).

Le roi Louis-Philippe est visé par de nombreux attentats dont celui de Fieschi, le plus meurtrier, en 1835, qui débouche sur une restriction de la liberté d'expression.

Interdits de réunion, les républicains contournent la loi en organisant à partir du 9 juillet 1847 des banquets qui réunissent des centaines de participants autour de quelques éminents orateurs. On en compte pas moins de 70 à Paris et dans les grandes villes du royaume au cours des sept mois suivants.

Sous la Monarchie de juillet, seule cette aristocratie financière détenait le pouvoir, et le suffrage était censitaire. Cela donnait l'impression que l'ensemble des autres classes (paysans, ouvriers, bourgeoisie industrielle et petite-bourgeoisie) avaient un intérêt commun face à elle, intérêt qui s'expirmait dans la revendication de la République et le suffrage universel. La révolution de 1848 a donc été un soulèvement populaire unitaire...

Déroulement

L'un de ces banquets ayant été interdit, les étudiants et les ouvriers manifestent le 22 février 1848 à Paris. Ils sont rejoints le lendemain par la garde nationale composée de petits bourgeois. La rue commence à se calmer quand le roi renvoie enfin son Premier ministre, le triste et impopulaire François Guizot. Mais, le soir du 23 février, une manifestation dégénère devant le ministère des Affaires étrangères, sur le boulevard des Capucines. Un coup de feu entraîne une riposte des soldats. On relève une vingtaine de morts. Les barricades se multiplient.

Dans la nuit, Louis-Philippe rappelle Adolphe Thiers, qui l'a porté au pouvoir 18 ans plus tôt, mais le remède est sans effet. Reçu avec hostilité par la troupe stationnée au Carrousel, devant le palais des Tuileries, le roi se résout à abdiquer en faveur de son petit-fils, le comte de Paris, en confiant la régence à la duchesse d'Orléans.

La foule envahit le Palais Bourbon où siègent les députés. Les républicains commencent à se manifester. Un cri retentit : «À l'Hôtel de Ville !»

C'est ainsi qu'un petit groupe de républicains, à l'instigation de Ledru-Rollin et du vieux poète Lamartine (58 ans), gagne le lieu mythique de la Grande Révolution, celle de 1789. Lamartine, Ledru-Rollin, Arago, Dupont de l'Eure et Marie proclament dans la nuit l'avènement d'un gouvernement républicain. Ainsi naît la IIe République.

Coup d’ Etat 1851 / Cavalerie de d’Allonville dans les rues de Paris, le 2 décembre 1851 – Gravure ancienne - Anonyme, 1851 ou 1852.

Coup d'État du 2 décembre 1851
 
 
Sauter à la navigationSauter à la recherche
 
Devant un buste tutélaire de l'empereur Napoléon Ier, le président Louis-Napoléon Bonaparte (à droite) délivre ses instructions aux conjurés dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851. De gauche à droite : son secrétaire Mocquard tient la liste des personnes à arrêter, le général de Saint-Arnaud tient les ordres militaires destinés au maréchal MagnanMorny (par ailleurs demi-frère du président) glisse dans sa poche le décret le nommant ministre de l'Intérieur tandis que Persigny se tient fidèlement en retrait1.
Estampe de Philippoteaux, gravée par E. Leguay, 1853.

Le coup d'État du 2 décembre 1851 est l'acte par lequel, en violation de la légitimité constitutionnelleLouis-Napoléon Bonaparteprésident de la République française depuis trois ans, conserve le pouvoir à quelques mois de la fin de son mandat, alors que la Constitution de la Deuxième République lui interdisait de se représenter.

Le matin du , Louis-Napoléon Bonaparte édicte six décrets proclamant la dissolution de l'Assemblée nationale, le rétablissement du suffrage universel masculin, la convocation du peuple français à des élections et la préparation d’une nouvelle constitution pour succéder à celle de la Deuxième République. Celle-ci, proclamée en février 1848 a duré moins de quatre ans.

Conclusion non seulement des difficultés que la Deuxième République rencontra pour s’imposer, mais aussi d'un conflit de trente mois avec le parti de l’Ordre, qui détient la majorité au Parlement, ce coup d'État marque la victoire des bonapartistes autoritaires.

Si le peuple de Paris réagit relativement peu pour défendre une assemblée conservatrice qui l’a dépouillé d'une partie de ses droits politiques, ce n’est pas le cas dans les zones rurales de près d'une trentaine de départements.

Dans certains endroits les républicains prennent les armes et marchent sur les chefs-lieux. La résistance menée à Paris ou en province par les républicains (Victor SchœlcherVictor HugoJean-Baptiste Baudin…), par des membres du parti de l’Ordre non ralliés (le père Lacordaire, le prince de Broglie) est écrasée par l'armée en quelques jours.

Si l'on compte plusieurs centaines de tués à Paris, il n'y a pas de bilan global des affrontements et exécutions sommaires d'insurgés menées par l’armée. Ainsi, dans le Var, les colonnes républicaines, mal armées, furent facilement dispersées par la troupe et il y eut entre 60 et 90 tués en quelques jours.

Sur l'ensemble de la France plus de 27 000 personnes sont arrêtées et inculpées. Cette résistance, présentée comme une jacquerie par la propagande bonapartiste, et la fermeté de la répression crédibilisent alors rétrospectivement le mythe d’une guerre sociale se préparant pour 1852, alimentant la peur des petits et grands possédants, qui se rallient au nouveau régime, recréant ainsi les conditions d'une alliance entre les bonapartistes et les cadres de la société pour les huit années suivantes. De fait, la propagande gouvernementale, relayée par le bouche à oreille, avait démesurément grossi quelques épisodes locaux : massacres de gendarmes désarmés, viols systématiques.

Face à la légalité constitutionnelle, à laquelle se raccrochent les défenseurs de la République, les bonapartistes préfèrent opposer le suffrage universel, autorité supérieure à celle de la Constitution, et la confiance directe manifestée par le peuple comme seule source de légitimité.

Conformément à son appel au peuple, Louis-Napoléon rétablit le suffrage universel masculin, et convoque les Français par un plébiscite les 20-21 décembre afin de faire approuver son action et les réformes annoncées. Moins d’un an plus tard, le 2 décembre 1852, à la suite d'un autre plébiscite, le Second Empire est établi, Louis-Napoléon Bonaparte devenant « Napoléon III, empereur des Français ».

Tout au long de la IIIe République, le coup d'État sert de repoussoir à l’historiographie républicaine, et alimente une légende noire autour de Napoléon III et du Second Empire, selon les historiens Louis Girard, Pierre Milza, Yves Bruley, Jacques-Olivier Boudon, Jean Garrigues ou encore Éric Anceau.

La Commune de Paris est une période insurrectionnelle de l'histoire de Paris qui dura un peu plus de deux mois, du  à la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871. Cette insurrection contre le Gouvernement (issu de l'Assemblée nationale qui venait d'être élue au suffrage universel masculin), ébaucha pour la ville une organisation proche de l'autogestion ou d'un système communiste. La Commune est en partie une réaction à la défaite française de la guerre franco-prussienne de 1870 et au siège de Paris, ainsi qu'une manifestation de l'opposition entre le Paris républicain, considéré comme « rouge », et une Assemblée nationale à majorité monarchiste.

Il faut que le petit révise vite ses leçons d'histoire : les épisodes insurrectionnels sont assez fréquents dans notre passé et les étudier peut permettre d'en tirer quelques enseignements ...L'exécutif peut mettre en place l'Etat d''Urgence et même l'Etat de siège avec le recours de l' armée et pourquoi pas rêver d'un coup d'Etat ...Emmanuel  Premier  ,ça peut faire son effet mais pour instaurer une dynastie , il faudrait répudier Brigitte qui  biologiquement ne peut plus donner d'héritier à la France et de toute façon sans son épouse , le petit est un peu comme Samson sans sa chevelure ,privé de ses forces ....Trêve de plaisanterie , l'heure est grave et cette semaine va être à marquer d'une pierre jaune n rouge ou blanche dans le quinquennat  selon les options choisies ...Il va falloir beaucoup d'intelligence pour ne pas plonger le pays dans le chaos et pour préserver la démocratie ...La tentation va être forte d'avoir recours à   l'autoritarisme ...... ...   ... YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 21:22

 

 Après les scènes de chaos à Paris, l'exécutif cherche une réponse
 BFMTV il y a 2 heures 44 minutes 

Impression d'un immense gâchis avec des gendarmes et des policiers (Qui sont des Français comme  les autres de l'ordre )e exténués  , des pompiers épuisés en alerte permanente,  des gilets jaunes désappointées et des commerçants plusieurs fois victimes des dégradations totalement démoralisés ....Veuillez excuser ce rappel : nous sommes en démocratie avec un Président fraîchement élu sensé représenter tous les Français , avec des parlementaires  mandatés pour relayer les souffrances et les doléances de leurs administrés , avec des syndicats pour défendre les conditions de travail et les rémunérations des travailleurs , avec de nombreux journalistes qui quotidiennement donnent des photographies de la société françaises ...Oui , ça ne fonctionne pas parce que sciemment ou pas les règles sont faussées par des puissances d'intérêts qui font pression sur tout ce beau monde , complice ou simplement gentiment  complaisant pour ne  pas perdre les avantages ou postes acquis parfois grâce à quelques mensonges, trahisons ou embrouilles ...Il aurait suffi de lire quelques lignes d'articles de blogs semblables au mien pour comprendre toute l'étendue des problèmes qui inéluctablement allait se poser ....Maintenant il est plus que temps de faire preuve de lucidité et d'arrêter le mépris et la fausse compassion ....YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 11:46

En dehors de toute considération strictement  partisane  , conduire une politique qui finit par fédérer  contre soi 85% des Français venus de tous horizons montre que l'on est totalement à côté de la plaque ...Le gouvernement est dans l'impasse et continue de s'enferrer...Et dire que des dizaines d'experts et de conseillers ont planché pendant des mois pour en arriver  là ...Le très jeune président a présumé de ses capacités intellectuelles  :   gouverner un pays , ce n'est pas participer à la gouvernance d'ue banque fut elle de prestige ...Les puissances économiques et financières qui ont mis le petit prodige sur orbite n'ont pas bien mesuré quelles pouvaient être les conséquences de la mise en oeuvre d'un train de mesures impopulaires ... YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 07:28
Gilets jaunes» : comment la police va cadenasser les Champs-Élysées
 Cornevin, Christophe,LeFigaro.fr il y a 12 heures 

Mieux vaut prévenir que guérir : une petite question me taraude l'esprit ...Puisque aujourd'hui , il semble possible d'endiguer les débordements pour que la manifestation se passe bien , pourquoi la semaine dernière alors que les services de renseignement ne pouvaient pas ne pas savoir  que  des éléments radicalisés allaient s'infiltrer a-t-on laissé les choses déraper ?...La stratégie du pire pour discréditer le mouvement n'ayant pas fonctionné , à l'évidence , on est passé à autre chose mais il faut bien savoir que le gouvernement qui ne cédera rien va probablement mettre en oeuvre un nouveau plan pour éteindre l'incendie qui effectivement gagne...Cette journée intéressante à observer va nous permettre en écoutant les commentaires des uns et des autres de savoir comment va se passer la suite ...Nous sommes à l'approche de Noël , de gros enjeux commerciaux  sont sur la sellette et les gilets jaunes qui ont grandi dans une société consumériste  ne seront sans doute pas insensibles à tous les gestes qui seront faits pour passer les fêtes de Noël sans trop de privations ...Les grandes enseignes vont  développer des trésors d'ingéniosité pour aider le gouvernement à sortir  du  pétrin dans lequel il s'est mis ...Le système serait en péril si le consommateur se mettrait à ne plus vouloir se laisser mener par le bout du nez et ça fait des dizaines d'années qu'on laisse les gens s'endetter gravement pour mieux les rendre dépendants ....Bon samedi ...YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 08:27

Jadis , le gueux le couteau entre les dents était en rouge , honni soit ce misérable qui aujourd'hui est en jaune , changement d'époque , changement de couleur avec des problèmes qui cependant( restent les même , ultérieurement en prenant mon temps , je développerai la problématique pour expliquer qu'en définitive , en dépit du temps qui passe et des présumées évolutions , les grandes constantes demeurent , le gueux ou prétendu tel est toujours celui qui paie les pots cassés ...Où est l'évoltion      ? YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 08:19

Edouard Philippe et Emmanuel Macron, le 27 novembre 2018.

Et pendant ce temps, Poutine attend que les le Pen, Salvini, Orban lui livrent l'Europe dans un bel emballage-cadeau...

Un petit apprentissage au k G B ça vous forge son homme  d'Etat  qui sur l'échiquier mondial se comporte comme un vrai chef ... Ce n'est pas parce que l'on est à la tête d'une dictature que l'on ne peut pas donner des leçon de démocratie à tout le monde ...L'élection de l'échevelé américain qui isole l'Europe et lui cause de nombreux problèmes , d'une manière ou d'une autre , il l'a favorisée ...Nos deux surdoués français qui en ce moment sème une pagaille monstre favorisant le montée du populisme ce qui doit ravir le maître du KREMLIN  vont devoir jouer très serré ...Je vois ça d'un peu plus haut et je m'inquiète pour l'avenir ....L'Europe porteuse d'espoir et qui nous a préservé de la guerre pendant de longues années ....Les politiques et les nantis obéissant plus à leurs intérêts financiers et économiques qu'au progrès social  l'ont totalement dévoyée ...Messieurs activez vos neurones présumés très performants ...YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 02:21

Bataille de chiffres , confrontation d'analyses sociologiques , sondages , les gilets jaunes font parler d'eux pas toujours à leur avantage même si beaucoup un peu hypocritement parfois disent comprendre  leurs préoccupations ...Le gouvernement qui n'a pas l'intention de faire grand chose va leur expliquer que si on veut payer moins de taxes et d'impôts , il va falloir  consentir à bénéficier de moins de services publics et se résoudre à travailler plus longtemps ...En gros pour résumer , gilets jaune vous qui vous plaigniez , vous ignoriez combien en France vous étiez heureux ....Gilets  jaunes ,,manifestez donc pacifiquement s'il vous plaît , tour votre saoul , pour vous payez de votre peine , le premier ministre vous accordera probablement quelques miettes  en mettant à nouveau à contribution les classes  moyennes et en s'attaquant toujours un peu plus aux avantages acquis mais le cap idéologiquement très libéral sera gardé ...Rien de révolutionnaire à attendre sinon un pourrissement du  conflit et le retournement orchestré des leaders choisis à la sauvette  par  certains  gilets jaunes que nos habiles politiciens n'auront aucun mal à abuser et duper ...Les Bourgeois un moment dépassés par les révoltes des  gueux ont toujours  su dans notre histoire reprendre à leur avantage les situations difficiles ...Dure fatalité et il faudrait  aux commandes des femmes et des hommes d'exception , ce que visiblement , nous n'avons pas en magasin actuellement ....A l' évidence le petit prodige     et sa joyeuses bande  de marcheurs  qui allaient tant faire sont des produits frelatés ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 19:51

Les doléances des gilets jaunes sont légitimes mais comme tout cela est plutôt spontané , il est très facile pour les exaltés , radicalisés  et vandales de  venir s'infiltrer et de   pervertirainsi  ce qui n'étaient au départ que des revendications légitimes affichées avec  détermination mais pacifiquement ...Evidemment les   violences et débordements sont pointés du doigt par le gouvernement qui bien sûr exploitent ces failles pour discréditer ce qu'il considère comme une vulgaire Jacquerie ...Il faut donc dans les manifestations  tenter  d'écarter les  éléments  perturbateurs qui au final ne servent pas la cause ...Les casseurs sont de précieux auxiliaires pour le pouvoir en place qui médiatiquement peut en tirer bénéfice ...En résumé : casseurs cassez vous pauvres ... YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE à visiter sans modération et à conseiller aux amis et aux proches et à l'occasion à ceux que vous voulez moucher ...
  • : Au moins un article quotidien qui en général traite de l'actualité avec humour et sans complaisance pour ceux dont les comportements et mœurs nous irritent profondément ...Blog très fourni avec les commentaires avisés de visiteurs devenus des amis au fil du temps ...Opiniâtreté hors du commun et des relais sur les réseaux : face book ,Twitter ,Marianne, ...Soyez nombreux à cliquer sur ce site ...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens