Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 02:16

Les « gilets jaunes » et lui, c’est fini. Dans une interview accordée à Paris Match, Bernard Lavilliers s’est confié sur son rapport aux manifestants qui, depuis 23 semaines, expriment leur mécontentement face à la politique d' Emmanuel Macron. « Au début, j’ai signé derrière eux. Mais là, ça vire au poujadisme. Et on sait où le poujadisme mène : au Front national. » Un constat qui va à l’encontre des idées politiques du chanteur.

« Je n’ai jamais soutenu qui que ce soit, précise l’artiste. Je chante dans les usines, c’est tout. Je suis un anarchiste, je suis du côté des syndicats. Jamais tu ne me verras du côté des hommes politiques. » Il ajoute : « Ce qui compte, c’est d’être du côté du peuple. Je tiens ça de mon père. Jusqu’à sa mort, il y a deux ans, il a été fier de moi. Parce que, disait-il, on était l’un et l’autre du "bon côté". Encore une fois, nous n’avons jamais oublié qui nous étions. Beaucoup, dans ce métier, se sont perdus dans les illusions du succès. »

« A part lui, je ne vois aucune autre alternative »

Celui qui penchait auparavant pour Jean-Luc Mélenchon a revu sa copie, déclarant « plutôt bien aimer Macron, même s’il est entouré d’une bande de stagiaires. Mais à part lui, je ne vois aucune autre alternative. »

Le chanteur a bien changé d’état d’esprit depuis l’interview qu’il avait donnée en novembre sur Europe 1, dans laquelle il avait estimé que les « gilets jaunes » étaient « un vrai mouvement social parti de la base » et qualifié Macron d'« amateur » qui aurait dû « attendre dix ans » avant d’arriver au pouvoir.

Bien sûr , on ne peut pas cautionner la violence et le connerie de certains gilets jaunes mais on ne peut pas non plus soutenir la politique dévastatrice de jeunes prétentieux  aux idées très libérales mis sur orbite par les leaders du MEDEF ....Craindre l'arrivée au pouvoir des fachos est une inquiétude fondée mais  ça ne justifie pas de venir lécher la queue  entre les jambes  les mains de ceux dont les mesures n'ont eu de cesse de favoriser son ascension ...Après  Renaud , c'est Lavilliers qui fait allégeance à ceux qu'il a combattu toute sa vie , sa bonne fortune , il la doit à cette lutte ....La vieillesse est donc vraiment un naufrage , on peut mourir de plusieurs façons , la pire est de mourir de son vivant en se  reniant ....Il existe toujours des  alternatives honorables dans les situations cornéliennes , il suffit d'avoir un peu d'imagination :quand les anars deviennent des namars , l'heure est grave ...Excuse moi Bernard mais ma sidération est à la hauteur de l'estime que j'avais pour ton parcours ....Je combattrai toujours les fachos les très visibles comme ceux qui perfidement avancent masqués ... YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 12:47

Les dons les plus spontanés devraient être  anonymes et non défiscalisés ...L'Etat n'a pas à s'occuper des oeuvres charitables qui relèvent de la bonne conscience de chacun...Le manque à gagner de la défiscalisation résultant bien souvent de calculs savants réalisés par des avocats fiscalistes , ce sont les contribuables ordinaires qui au final  sont taxés pour le combler ...Défiscalisation , ça me hérisse le poil surtout quand l'Etat ne remplit pas ses obligations  notamment  dans la protection des monuments  du patrimoine dont il a la charge  ( 300 millions  d'euros annuels pour l'ensemble dec nos édifices anciens , c'est nettement insuffisant )...On peut pleurer ensuite quand les catastrophes arrivent et faire appel au bon coeur des Français en mendiant ....YVONLABAUDRUCHE 

advertisement

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 07:52
    •  
    • Monsieur Thuram, je vous ai admiré comme footballeur, mais vous êtes souvent injuste et raciste envers les français blancs. Ne croyez vous pas que commenter les dons faits pour Notre Dame comme vous le faites c'est ignorer la masse silencieuse de français blancs qui galèrent pour pouvoir simplement manger jusqu'à la fin du mois, alors, permettez moi de vous dire qu'ils sont, pour moi, prioritaires par rapport aux migrants économiques qui sont légion . Je ne me considère pas comme raciste pour autant, ma femme d'origine africaine ne dit pas autre chose que ce que je dis !! Alors vos leçons de morale à 2 balles me "foutent" en rogne !!!

       
    • Avatar
    •  
    • Et il fait quoi, le Lilian pour les gens traversant la méditerranée? A ce que je sache, il n'est pas vraiment dans le besoin, il pourrait donner des millions plutôt que des conseils. Quand au relativisme de son raisonnement c'est d'une stupidité à mourir.

       
    • Avatar
    •  
    • depuis 35 qu'il y a des "politiques de la ville" on a déversé des milliards de francs et d'euros dans les banlieues en rénovation (avec l'anru) en subventions diverses à moultes associations pour acheter la paix sociale, en vain et M Thuram vient donner des leçons...

       
    • Avatar
    •  
    • Il n'a pas été interpellé par les millions qu'il a gagné en jouant a la baballe Et pourquoi ne s'en prend t'il pas aux présidents milliardaires africains.Je pense que le plus grand raciste c'est lui et les siens.Il dit, j'ai été étonné que les blagues raciste soient surtout dirigées contre les arabes, Il oublie de préciser que beaucoup de noirs se moquent des arabes et que beaucoup d'arabes et de noirs se moquent des blancs,d'ailleurs les arabes et les noirs qui lisent ce message le savent très bien.

       
    • Avatar
    •  
    • c'est qui Thuram...? 2 buts dans une coupe du monde et après ..? rien ah si des violences faites aux femmes......qu'il arrête de philosopher et au lieu de dénoncer va t'occuper de ceux qui souffrent ailleurs.....ou héberge les trouduc

       
    • Avatar
    •  

Les Français touchés par l'incendie de Notre Dame de Paris se montrent très généreux , c'est très bien et c'est tout à leur honneur mais il est vrai que lorsqu'on peut lever aussi rapidement autant de fonds , on ne peut pas opposer le manque de moyens aux ONG quand de pauvres bougres totalement démunis réclament notre hospitalité ...Thuram n'a certainement pas voulu dire autre chose mais il a réveillé les mauvais instincts prêts à rejaillir au moindre prétexte ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 23:41

Les entreprises missionnées pour effectuer les travaux sont obligatoirement assurées et il est fort  probable et l'enquête nous le dira que le départ de l'incendie est lié à une négligence commise par un artisan intervenant sur le site ...Une fois établies les responsabilités les assurances sont tenues de délivrer les fonds nécessaires à la reconstruction : bonjour la dépense pour la compagnie qui hérite de ce dossier ...Maintenant   comme le projet risque d'être largement financé avec un déferlement de dons d'une extraordinaire ampleur , la gestion de cette manne ne va pas être simple et il sera intéressant de voir quelles options vont  être    prises pour faire face à cette générosité inédite ... Manque d'argent comme surplus , tout est problème , une incongruité dans un monde où les miséreux sont encore très nombreux ....YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 06:41

Elle est depuis quelques jours devenue la première dame de France par la ferveur qu'elle suscite ...C'est vrai qu'à son âge se retrouver  sans toit  relève du drame ...Mais bonne nouvelle le monde entier se précipite à ses pieds lui jetant des euros par milliers pour lui en offrir un ..De jeunes  génies  rivalisent de talent pour lui dessiner un  couvre chef  digne de sa notoriété ....Tant d'amour ça lui donne presque le bourdon ...Pensez donc toutes ces petites vieilles  pour qui tous les jours ce n'est pas la vie de château et qui n'ont pas sa notoriété ....Tant d'amour affiché  , est-ce vraiment toujours honnête se demande la très respectable icone du moment ? Prosternations ostentatoires  et bigoteries excessives ne cachent-elles pas quelques turpitudes ? Voilà beaucoup de tourment pour une   demoiselle qui aimerait pouvoir éternellement couler des jours tranquilles à l'abri des basses polémiques .....YVONLABAUDRUCHE 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 05:23

Puisque l'on parle abondamment de la suppression de l'ENA (Ecole normale d'administration )...Rappelons que nos bonne vieilles écoles normales d'institutruces et d'instututeurs qui offraient à de jeunes filles et de jeunes garçons issus de familles bien souvent  modestes  l'occasion de faire gratuitement de solides études moyennant un engagement de dix ans dans la fonction publique ont été supprimés : ça donnait des gens motivés et non des enseignants pas défaut ....Sans doute nos édiles les plus remontés politiquement et adeptes d'un libéralisme débridé voyaient -ils dans ces établissement des nids de rouges ? Probablement , est-ce pour cette raison qu'ils ont remplacé les EN par les IUFM d'où l'on sort avec une formation plus universitaire que pédagogique ...Quelles sont les réels objecttifs derrière la volonté de suppression  de l'ECOLE NORMALE D'ADMINISTATION ? L'histoire nous le dira ...Peut-être Gattaz ou son successeur à la tête du MEDEF ont-il parlé à l'oreille du président ? Pour ce qui est de la suppression des  Ecoles normales d'instituteurs certainement par une gauche qui penchait déjà à droite:ça n'a  pas remué l'opinion ( Elle est si facilement  inflençable et manipulable... ) YVONLABAUDRUCHE

COUVENTS LAIQUES OU SEMINAIRES ROUGES ? Après hésitation, Jules Ferry avait opté pour l'internat obligatoire des élèves-maîtres. Le régime qui subsistera jusqu'aux années 1960 était très strict : lever matinal, étude avant le petit déjeuner, en fin d'aprèsmidi après les cours et le soir après dîner ; pour limiter le nombre des "domestiques", l'entretien courant des locaux est effectué par les élèves ; les sorties sont très limitées et encadrées. Jusqu'en 1920 le port de l'uniforme reste obligatoire. A Clermont, au début du XXème siècle, élèves-maîtres et élèves-maîtresses ne partaient pas en vacances le même jour afin qu'ils ne puissent pas se rencontrer à la gare. Léon Frapié, dans "La Maternelle", et Pauline Kergomard ont également stigmatisé la réclusion dans laquelle étaient tenues les futures institutrices, la suspicion avec laquelle leur "conduite" était surveillée. Jean Anglade rapporte, dans "Le tour du doigt" qu'en 1919 des normaliens, dont la scolarité avait été interrompue par leur mobilisation, se voyaient au retour du front traités avec la même hauteur que des gamins. Et dans les années 1970 telle directrice d'E.N. du Poitou choisissait les logeuses de ses élèves de formation professionnelle externées faute de place et les chargeait d'appliquer à leurs locataires le régime de sortie des internes ! Couvents à coup sûr ; laïques ? A l'origine, "l'éducation morale et religieuse" constitue le premier volet du programme des écoles normales comme des écoles primaires ; certes la religion en cause est un déisme très vague ; il n'empêche : le programme du 27 juillet 1882 enjoint à l'instituteur "d'associer étroitement dans l'esprit des enfants, à l'idée de Cause première et de l'Etre parfait, un sentiment de respect et de vénération" et ces recommandations ne seront que modérément amendées en 1923. Mais plus que les instructions c'est l'usage qu'on en fait qui importe. Or les années d'avant 1914 ont été celles d'une lutte ardente entre républicains de progrès et conservateurs que le clergé appuyait, par exemple à propos de l'affaire Dreyfus et bien sûr dans la discussion des lois de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Les termes de l'arrêté du 4 août 1905, pris en pleine tourmente, sont sans ambigüité : "la fonction essentielle de nos écoles normales consiste moins à préparer des brevetés qu'à former les futurs éducateurs de la démocratie." Les instituteurs n'ont donc pu, comme on leur en fait crédit, enraciner la République qu'en s'opposant dans les villages aux représentants du clergé. Thiers l'avait prédit qui, en 1848, s'oppose au projet Carnot parce que "c'est l'introduction de 37 000 communistes et socialistes anti-curés dans les communes." Cependant dans les écoles normales les élèves croyants ont toujours eu la possibilité de pratiquer leur religion. Certes au congrès de 1930 de la Ligue de l'Enseignement Marceau Pivert avait dénoncé un mouvement, qui prit le nom de "Davidées" en référence au prénom d'une héroïne du très clérical romancier René Bazin, créé en 1916 par Marie Silve, une toute jeune institutrice publique des Hautes-Alpes pour réunir dans des conférences et des "retraites" des collègues catholiques pratiquantes (3). Mais au Palais-Bourbon Edouard Herriot, radical-socialiste, avait fait observer que "la laïcité n'est pas un dogme" et qu'il convenait de préserver pour tous liberté de croyance et liberté de culte. Les écoles normales ont-elles été des nids de révolutionnaires ? Certes, formés aussi, y compris par des exercices militaires, à préparer la revanche contre la Prusse, les élèves-instituteurs ont commencé à être gagnés par un certain pacifisme : en 1905 la dispense de service militaire dont ils bénéficiaient en échange de leur engagement décennal est en effet supprimée. Et ce pacifisme a fait de sérieux progrès dans leurs rangs quand, des 35 000 instituteurs mobilisés, 8000 eurent été victimes de la première boucherie du XXème siècle. Il n'y eut pourtant dans leurs rangs ni insoumis ni déserteurs lorsque, un quart de siècle plus tard, l'Histoire repassa les plats ; il y eut en revanche bon nombre de résistants qui donnèrent leurs vies à la patrie et leurs noms à quelques-unes de nos rues. Le mouvement syndical enseignant qui, d'abord interdit, se structure au début du XXème siècle avait pénétré par sa presse dans les écoles normales dès avant les années 30. Apparaissent même des tentatives d'organisation, illégales bien sûr (le droit syndical ne pouvait être reconnu à des mineurs boursiers de l'Etat) et entraînent des sanctions. La tendance se renforcera après 1945 ; les dirigeants départementaux du S.N.I. y veillent, qui ont pour antennes leurs anciens élèves, et ceux de quatrième année, fonctionnaires-stagiaires, paient leur cotisation et lisent librement "l'Ecole Libératrice". Dans cette période la S.F.I.O., parfois le P.S.U., ont plus d'influence dans les E.N.que le Parti Communiste qui compte quand même dans ses rangs, à la fin des années 1960, quatre directeurs d'écoles normales … sur 150. Il est vrai que, après 1968, qui vit souvent professeurs et élèves défiler ensemble, Lutte Ouvrière effectue une percée importante dans un certain nombre d'écoles normales, surtout de la Région Parisienne. Mais par-delà ces péripéties les prétendus séminaires rouges ont été le plus souvent teintés de rose. Ils ont été surtout imprégnés d'une fraternité laïque, fruit d'influences convergentes. La vie en commun, "les filiations pédagogiques", les traditions avec leurs rituels, parfois stupides mais parfois sympathiques, créaient cette solidarité que l'on appelait "l'esprit de promo". Les affinités individuelles, la participation aux activités sportives, parfois musicales ou théâtrales en élargissaient le cadre : on était fier d'être "de la Norme". C'est qu'on savait ce qu'on lui devait, et ce qu'on devait aux fondateurs de la République dont les formateurs nous transmettaient les leçons. Le stage d'initiation à l'encadrement des activités éducatives, la participation – même obligatoire – au fonctionnement des "patronages laïques" donnaient l'occasion de côtoyer des cadres des mouvements Iaïques. A la fin des années 80 il fut fait état, à l'Assemblée Générale de la F.A.L., du faible engagement militant des dernières promotions d'instituteurs. Le signataire de ces lignes fit observer qu'il était moins facile d'inculquer les valeurs qui sont les nôtres à des adultes ayant déjà des engagements idéologiques, associatifs, parfois des expériences professionnelles et des responsabilités familiales, qu'à des adolescents émerveillés du bonheur qu'ils avaient d'être admis à devenir plus tard les égaux de maîtres qu'ils révéraient. Et d'ajouter "Ce n'est plus l'école normale, c'est l'université qu'il faut maintenant investir." Le conseil est peut-être toujours pertinent. Mais, disait un grand homme : "Vaste programme !" Bernard Gilliet (1) Une bonne part du contenu de cet article est empruntée à l'ouvrage collectif publié en 1994 aux éditions "L'Harmattan" sous un titre prémonitoire : "Feu les écoles normales (et les IUFM ?)". (2) Olivier Bonnet : "L'école normale d'instituteurs de Clermont de 1831 à 1900" (Cle

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 22:07
YVONLAB.OVER-BLOG.COM
 
Soldats du Commonwealth tombés loin de chez eux en France lors du grand carnage et reposant dans des cimetières que peu connaissent puisque situés bien loin des regards et des préccupations ....Pour atteindre celui d'Arques la Bataille , il faut sortit...
 
 
caution-traingle
Cette publication ne respecte pas nos standards de la communauté, vous êtes donc la seule personne à la voir.

Je vous invite à lire cette publcation sur Over-Blog puisque sur face book elle est censurée en vertu de quoi , je me le demande bien ...Dites moi en quoi c'est choquant de rendre hommage à de braves soldats venus d'ailleurs et complètement oubliés ...N'y aurait-il pas dans les modérateurs des militants du Rassemblement national  ou des petits fachos racistes ? YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 07:11

Soldats du Commonwealth  tombés loin de chez eux en France lors du grand carnage et reposant dans des cimetières que peu connaissent puisque situés bien loin des regards et des préccupations ....Pour atteindre  celui d'Arques la Bataille , il faut sortir du village et emprunter sur plusieurs centaines de mètres  un chemin à peine carrossable ....On sait et on nous rebat les oreilles avec ça que des migrants voudraient nous envahir mais on nous dit rarement  que  de braves gens en général très jeunes venus d'ailleurs sont venus combattre chez nous et qu'ils y ont laissé leur peau ....Faites un sondage autour  de Dieppe et vous verrez que même pas 1% de la population  connaît cette nécropole d'Arques  par contre parlez des migrants qui essaient de gagner l'Angleterre via le port de la cité d'Ango et 100 % de la population en aura eu vent avec une forte proportion qui réclamera  avec véhémence la fermeture de nos frontières et l'expulsion des intrus ...Petite remarque , le cimetière est bien entretenu , probablement grêce à des fonds britanniques .....Ces pauvres garçons sont morts à cause des ambitions impérialistes de quelques uns et de la cupidité de marchands d'armes sans scrupules   ...Pour  ces joujoux meurtriers, on trouve assez rapidement de l'argent  que l'on déverse sans compter comme les bombes qui au cours des deux grandes guerres ont  plu sur les gens d'en bas .....YVONLABAUDRUCHE 

J'ai posté un peu rapidement ce texte et il manquait une phrase ce qui faussait complètement mon propos : veuillez  m'en excuser ...

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 03:17

Soyons fous de générosité mais soyons le dans toutes les circonstances ...Le pognon , l'oseille , le blé appelons ça comme vous voulez qui manquait parait-il cruellement au point de faire les poches de retraités coule miraculeusement à flots depuis le malheureux incendie de Notre Dame ...Où était donc cachées les espèces sonnantes et trébuchantes qui réapparaissent à profusion?Dieu seul le sait et c'est sans doute pour cela qu'il a sans doute voulu nous mettre à l'épreuve ...Mais je plaisante lui en réalité pas vraiment ...Les croyants y verront un signe , les non ctoyants dénonceront les deux poids deux mesures et les polémiques vont  renaître rapidement  comme quoi c'est très difficile d'éteindre un feu qui couve ...Les marcheurs prêts à organiser une procession pour louer le ciel plus ou moins inocemment souffle sur les braises ....Notre Dame , mettez leur un peu de plomb dans la cervelle , notre France est faite de vieilles pierres certes mais aussi de braves gens qui ne nagent pas tous dans la béatitude cintemplative, n'opposons pas les uns aux autres maisprenons soin de l'ensemble sans tartuferie et opération de récupération ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 20:08
Fierté du maître quand l'un de ses élèves publie un livre ...

Evidemment , je suis avec attention tous les parcours de mes élèves et tout comme leurs parents leurs réussites et leurs succès me touchent ....Le livre de Clément n'est plus disponible mais je ne manquerai pas de le joindre pour me le procurer ....Un peu de promotion ne nuit pas et  s'il est réédité,, je vous indiquerai les modalités pour en faire l'acquisition ...Voilà un jeune homme qui au CM2 était particulièrement  intéressé par l'enseignement de l'histoire que je dispensais et il a trouvé le courage et les compétences nécessaires pour faire partager avec humout  dans un livre sa vision de la réussite à l'école ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE à visiter sans modération et à conseiller aux amis et aux proches et à l'occasion à ceux que vous voulez moucher ...
  • : Au moins un article quotidien qui en général traite de l'actualité avec humour et sans complaisance pour ceux dont les comportements et mœurs nous irritent profondément ...Blog très fourni avec les commentaires avisés de visiteurs devenus des amis au fil du temps ...Opiniâtreté hors du commun et des relais sur les réseaux : face book ,Twitter ,Marianne, ...Soyez nombreux à cliquer sur ce site ...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens