Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 09:32
Une campagne qui passe mal et pourtant une inflation de candidats ce qui prouve qu'il  est préférable d'être élu  plutôt qu'électeur.Ce qu'il se promettent quand ils promettent , c'est un bel avenir. Les chances d'un candidat trop sérieux sont minimes par rapport à ce que j'appellerai fort vulgairement  mais c'est dans l'air du temps une grande gueule. Les mal embouchés ont parfois  une culture et des compétences mais ce qui fait leur succès( malheureusement pour la France)  c'est leur  propension à faire naître des polémiques et à en tirer partie  personnellement. Les dérapages ne sont plus fortuits mais prévus et judicieusement calculés, les médias en font leurs choux gras et tout le monde est content sauf peut-être le péquin de base un moment amusé et distrait qui va vite vivre des déconvenues sauf s'il appartient à la clientèle dudit  polémiste....Parfois cette stratégie devient l'apanage d'une formation entière   pour masquer un bilan pas très favorable....Dans les régions où les candidats sont plus ordinaires sans connotation péjorative, sans le sensationnel ,le citoyen lamda n'aura pas envie de se se déplacer pour accomplir son devoir civique et  pourtant il devrait le faire  car la comédie a assez duré et il faut rendre à la politique ses lettres de noblesse.....YVONLABAUDRUCHE.....
Partager cet article
Repost0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 06:14

Maître ou maîtresse: joli mot utilisé par les plus petits pour montrer leur  respect envers celui ou celle qui guide leurs premiers apprentissages, qui corrige leurs premières erreurs....Au masculin le mot désigne aussi  et pas seulement les hommes et les femmes qui consacrent leur vie à défendre leurs prochains devant les tribunaux et les juridictions: belle fonction que celle d'avocat quand on s'y consacre pleinement et sincèrement. Oui mais voilà le droit mène à tout et peut être le tremplin de belles carrières politiques.....  On revient au barreau quand les temps sont plus durs ou tout simplement pour augmenter ses revenus..... Allez savoir pourquoi depuis  un certain temps , je trouve que le mot a perdu de son lustre et que le cérémonial du serment  n'a plus la même solennité ......l'effet people  sans doute....YVONLABAUDRUCHE.....

Partager cet article
Repost0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 18:54

Quand  la côte  de popularité est au plus bas en dépit de la mobilisation de tout ce qu'un pays compte de partisans et de flagorneurs avides d'avantages , de passe-droits, de privilèges et de fonctions lucratives....Il faut bien se rendre à l'évidence même si cela coûte, pour aller défendre les candidats de son parti dans les régions,il faut désigner un chef de file moins exposé....L'actuel premier ministre qui n'a jamais vraiment investi la fonction  est la personnalité toute désignée pour assumer le rôle du joker.Il applique pourtant scrupuleusement la politique que lui assigne le chef de l'Etat  mais avec une apparente discrétion qui le préserve un peu plus de la vindicte populaire....Mais ne nous leurrons pas,mis  sur un piédestal avant les régionales pour tenter de sauver la mise, le chef du gouvernement sera invité à retrouver son humilité après le scrutin......YVONLABAUDRUCHE.......

Partager cet article
Repost0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 07:32

 Faire de l'école un sanctuaire?   Pourquoi pas? Des précisions seraient utiles,les connotations sont multiples et les interprétations du vocable peuvent  conduire à des excès.  La magie du mot a déjà un effet,c'est de rassurer avant qu'aucune action probante ne soit entreprise....Pour beaucoup d'enseignants l'école est un lieu sacrée car elle   est dépositaire des valeurs qu'ils défendent( valeurs républicaines) mais le ministre qui utilise ce mot a d'autres idées en tête dont celle d'utiliser les faits divers dramatiques  pour  transformer  les établissements scolaires en citadelles,c'est un des volets de la politique sécuritaire de ces mentors qui n'a été efficace qu'électoralement mais les gens face à l'absence de résultats( en dépit des contorsions statistiques ) se lassent et finissent par comprendre....L'école, il faut la défendre ,en ne la traitant pas avec mépris, en la dotant de moyens matériels et humains suffisants pour qu'elle puisse assurer ses missions, en ne mettant pas à mal l'égalité républicaine par des exemples de népotisme,en  refusant de faire l'éloge de ceux dont le seul objectif est de réussir coûte que coûte au mépris des règles les plus élémentaires d'altruisme et de civisme (et qui se font un rempart de leur notoriété),en assurant la promotion de la langue française si souvent assassinée par ceux qui se veulent les ardents défenseurs de l'identité française.A chacun sa définition du mot  SANCTUAIRE.....YVONLABAUDRUCHE......

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 19:03

 Un état peu  enclin à la générosité ( surtout  dans un domaine où les privilégiés ont leurs propres filières qui leur permettent de ne pas se mélanger au bas peuple) qui convoque des Etats généraux pour réfléchir sur la sécurité à l'école.Quelle  réflexion? Les pouvoirs publics pleins d'apparentes certitudes ont déjà leurs solutions: Transformer les établissements scolaires en citadelles avec grilles, caméras et portiques de sécurité...Pour ceux qui sont  déjà réfractaires à l'école,cette métamorphose risque fort de renforcer leur aversion.L'exploitation polititienne des faits dramatiques    permet de masquer les vraies manques de l'école pour braquer les projecteurs sur des thèmes qui sont le  fond de commerce et l'ultime recours de ceux qui par esprit partisan ne veulent pas se poser les bonnes questions.... De quoi les élèves ont-ils besoin? De structures qui ne soient pas des usines avec un encadrement quantitativement et qualitativement à la hauteur de sorte qu'aucune intrusion intempestive ne soit possible....Nul besoin de nouveaux palabres pompeusement nommés Etats généraux pour trouver les remèdes.....YVONLABAUDRUCHE.....

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 12:35
Ce qui a du mal à émerger est souvent plus intéressant que ce qui nous inonde....Dans  l' apparente  libération de l'information se   cachent des freins et des résistances qui nous échappent mais dont les effets insidieux sont bien réels.... Les disfonctionnements que l'on attribue à des aléas technologiques ne sont pas toujours le fait du hasard  et ce qui ne paraît pas ou ce qui est diffusé de façon parcellaire est si l'on creusait un peu riche de renseignements sur une société qui essaie de sauver les apparences....Comme mon article s'intitule: priorité au non-dit, je vous laisse deviner ce qu'il sous-entend......
Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 08:20

Quand on retire le baratin que reste -t-il?Un désespérant aveu d'impuissance...Des réunions à grands frais où l'on palabre pour se donner de l'importance,conférences et séminaires dont les maigres résultats alimenteront d'autres verbiages et de vaines querelles.Les bonimenteurs de tout poil en tirent leur subsistance et ma foi dans cette triste conjoncture eux s'en tirent plutôt bien...La  maigre pitance quand on  y a encore accès c'est pour ceux qui se laisse abuser par les discours....Pour contenir la désespérance et son lot de vicissitudes dont une concurrence entre les plus démunis et pour tenter de garder la main le pouvoir légifère en urgence et à tour de bras en inondant notre arsenal législatif et judiciaire de lois toujours plus liberticides....Il est temps  pour chacun  dans la sérénité de prendre de la hauteur et de  redresser la situation en laissant de côté les positions partisanes...Le bla-bla ça suffit.....YVONLABAUDRUCHE......

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 20:52

Nihil est in  intellectu quod non prius in  sensu fuerit.En clair ,on ne comprend bien que ce qu'on a vécu.Quand on a fait ses humanités dans un lycée de Jésuites du seizième arrondissement, on doit être en mesure de traduire et de comprendre la formule latine si doctement proposée par l'humble blogueur que je suis par contre il  est nécessaire d' être doté d'une ouverture d'esprit hors du commun et d'une imagination sans bornes pour concevoir les difficultés que peuvent rencontrer les professeurs qui officient ailleurs que dans les établissements privés de l'ouest parisien.Le choix d'un ministre de l'éducation nationale  formé dans une des institutions d'Ignace de Loyola témoigne de la volonté du chef de l'Etat de préférer le curé à l'instituteur mais pour résoudre les vrais problèmes , il ne nous reste qu'à prier......YVONLABAUDRUCHE......

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 13:51
Les profs ne s'en laissent pas conter:les roueries des plus futés,ils savent en général les déjouer.Les fausses excuses, les arguments oiseux pour expliquer l'absence de résultats,ils connaissent et pour cause.Alors,on les craint et on leur fait bien payer....
On ne répugne pas à débattre avec une représentante du front national sur des thèmes sulfureux à une heure de grande écoute...On ne refuse pas d'affronter des journalistes ou des adversaires politiquesvindicatifs sur les ondes....On se fait excep tionnellement attentif pour écouter les doléances des Français touchés par la crise et on reste calme face aux attaques de l'un d'eux , syndicaliste mordant judicieusement choisi pour son look anticonformiste peu susceptible de s'attirer les sympathies d'un électorat traditionnel....

Pourquoi refuser la confrontation sur les antennes avec quelques enseignants de Vitry sur Seine?Tout simplement parce que l'exercice sur le plan de la communication ne peut rien rapporter à la majorité en place....Les coupes budgétaires auxquelles on procède par choix idéologique et partisan touchent les fonctionnaires et plus particulièrement ceux de l'éducation nationale et en dehors des slogans provocateurs et mensongers et de la propagande électorale rien ne peut justifier ces options dont les implications se révèlent désastreuses pour le pays.Il va en falloir descaméras et des policiers pour pallier les effets pervers de sces exactions.Pour ne pas être mis en difficulté par des profs qui savent de quoi ils parlent et plus crédibles que lui dans leur argumentation,le ministre se défile...Le courage a ses limites...Il y a des degrés dans le cynisme et le ministre est encore novice...On peut toujours envoyer un grand frère à la rescousse comme dans les zones sensibles...YVONLABAUDRUCHE.....
Partager cet article
Repost0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 15:47

Les occasions de se réjouir étant rares, la médaille de bronze aux jeux de Vancouver est  la bienvenue.Les journaux ont saisi cette aubaine et une fois n'est pas coutume,voilà des Unes qui nous mettent un peu de baume au coeur. A la veille de négociations sur les retraites qui promettent d'être difficiles et au final défavorables au monde du travail,voilà  un intermède salvateur...  On peut tirer quelques enseignements de cet exploit....Même dans un environnement hostile, il faut garder son sang-froid et viser juste en toutes circonstances...Dernier point: la valeur n'attend point le nombre des années et  avant d'user les vieux jusqu'à la corde , il est important defaire une place aux jeunes .....YVONLABAUDRUCHE..... 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE à visiter sans modération et à conseiller aux amis et aux proches et à l'occasion à ceux que vous voulez moucher ...
  • : Au moins un article quotidien qui en général traite de l'actualité avec humour et sans complaisance pour ceux dont les comportements et mœurs nous irritent profondément ...Blog très fourni avec les commentaires avisés de visiteurs devenus des amis au fil du temps ...Opiniâtreté hors du commun et des relais sur les réseaux : face book ,Twitter ,Marianne, ...Soyez nombreux à cliquer sur ce site ...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens