Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 05:55

La présidente du Front national Marine Le Pen parle aux journalistes à Jaunay-Clan le 3 avril 2017

Le Front National ne pourrait-il pas tout montrer ? Non bien,  sûr! Pas plus sincère et transparent que ce parti dont la tête de file aime à rencontrer Poutine , le dirigeant d'un pays où la liberté de la presse est totale et  où le responsable d'un blog tel que le mien pourrait poursuivre ses activités en toute quiétude ...On peut tout filmer naturellement avec l'accord des sympathique cerbères qui filtrent les entrées ...Vous me direz Mélenchon est aussi très accueillant avec les journalistes et son mépris pour cette profession n'est qu'une bienveillante posture ...Les prétendus représentant du petit peuple veulent des images aux petits oignons avec leurs protégés triés sur le volet ....J'imagine ce que serait un pays gouverné par ces braves gens : des informations officielles qui nous rendraient vite le moral car tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes ...Quant aux calomniateurs , ils croupiraient en prison où ils se feraient   malencontreusement écraser en traversant une rue ...On pourrait ça coule de source manifester mais pour dire tout le bien que l'on pense d'un pouvoir extraordinairement performant et pour demander l'exclusion des méchants qui ne correspondent pas bien à l'image que l'on se fait de l'honnête homme ....Les fonctionnaires prêteraient serment pour montrer combien ils ont envie de servir dignement le gouvernement ....Un rêve   ! Désespérés d'avoir perdu son travail , on peut  dans une immense colère compréhensible perdre aussi son discernement et là les prédateurs sont en embuscade ....YVONLABAUDRUCHE

Les signataires de la pétition, dont fait partie «Libération», dénoncent la décision du parti frontiste de «choisir les médias autorisés à suivre Marine Le Pen».

Les sociétés de journalistes de près d’une trentaine de médias, dont Libération, ont signé une pétition qui proteste contre la décision du Front national de «choisir les médias autorisés à suivre Marine Le Pen» et dénonce «une entrave à la liberté» d’informer.

Ce texte a été signé par les sociétés de journalistes de Libération, l’AFP, Alternatives Economiques, BFMTV, Capa, Les Echos, Le Figaro, France 2, la rédaction nationale de France 3, France 24, France Culture, France Info, France Inter, L’Humanité, le Journal du Dimanche, M6, Médiapart, Le Monde, L’Obs, Le Point, Premières Lignes, Quotidien, RFI, RMC, RTL, Télérama, LaTéléLibre, TF1, ainsi que les élus du SNJ-CGT et de la CFDT du conseil de rédaction de La Voix du Nord.

Mediapart et Quotidien exclus

«À l’occasion de la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle, le Front national a décidé de choisir les médias qui sont autorisés à suivre Marine Le Pen. Plusieurs titres de presse ont ainsi vu leur représentant tenu à l’écart de toute information et de toute possibilité de suivi sur le terrain de la candidate du Front national», indique le texte

«Ainsi, après Mediapart et Quotidien (et avant lui son prédécesseur Le Petit Journal), l’AFP, Radio France, RFI, France 24, Le Monde, Libération et Marianne, notamment, ont été à un moment ou à un autre victimes de ces exclusives. Il ne s’agit donc en rien d’un recours à la pratique du 'pool' de journalistes où les informations et images sont partagées», estiment les signataires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • : Un à deux billets d'humeur par jour avec un regard objectif mais sans complaisance.....
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens