Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 08:25

Cette semaine, dans le petit monde médiatico-politique, on a entendu ça : "Je pense que la France n’est pas responsable du Vel d’Hiv." Marine Le Pen a rouvert un dossier que l’on croyait clos. Mais pourquoi? Pourquoi Marine Le Pen, en pleine dédiabolisation, s’est-elle aventurée sur le terrain explosif de la Seconde Guerre mondiale, risquant une erreur de com’ fatale? "C’est pas moi qui ai remis ça sur le tapis. C’est monsieur Mazerolle qui m’a demandé précisément ce que je pensais de cela", a-t-elle assuré ensuite. "Je ne vais pas quand même porter la responsabilité de l’instrumentalisation politique ignoble, qui a été faite contre moi", s'est-elle encore justifié.

Voilà. C’était l’axe de défense de Marine Le Pen cette semaine : la dénonciation d’un complot journalistico-politique. Mais pourtant, elle était préparée à cette question, puisqu’elle avait été posée la semaine d’avant à son bras droit, Florian Philippot. "Le discours de Jacques Chirac au Vel d’Hiv, est-ce que ça c’est de la repentance?
- Bah, c’est à dire que moi, vous savez, moi j’ai toujours été dans la position traditionnelle de la France, de penser que la France était à Londres.
- La responsabilité de l’Etat français dans la collaboration n’est pas un fait historique?
- De Français oui ça c’est évident, de l’Etat français, non."

Vous avez entendu? La réponse de Florian Philippot est exactement la même que celle de Marine Le Pen dimanche dernier. Il n’y a donc pas de faux pas, mais une position assumée, qui fait d’ailleurs partie des engagements de son programme : "promouvoir le roman national et refuser les repentances qui divisent". En clair, ripoliner l’Histoire de France pour créer de l’adhésion.

Pas vraiment différente du patriarche  fifille , comme quoi les chiens ne font pas des chats et des millions d'électeurs s'apprêtent à voter pout quelqu'un qui remet de l'huile sur le feu dans un épisode de notre histoire pas vraiment glorieux ...Si l'héritière de Jean Marie avait vécu à cette époque ,  nous sommes heureux d'apprendre qu'elle  aurait  été gaulliste et peut-être même aurait-elle fait de la résistance  se plaçant ainsi du côté des terroristes selon les autorités de Vichy , des gens d'extrême droite très à cheval sur la discipline et l'ordre donc pas vraiment hostiles aux mesures allemandes de l'époque ...Les Allemands d'aujourd'hui dans leur grande majorité font de la repentance  mais chez nous certaines ou   certains   enfiévrés à l'esprit très partisans persistent à nier l'évidence :  les positions radicales et très nationalistes sont dangereuses et peuvent conduire aux pires dérives ....;Pour se revendiquer du Gaullisme , il faudrait déjà faire preuve de la même probité que le grand homme , beaucoup de candidats à la présidentielle ne peuvent  à priori  pas cocher cette option ....Des baveux .!!!...YVONLAbaudruche

Partager cet article

Repost 0

commentaires