Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 06:12

 L'accession d'Hitler au pouvoir est assurément un argument qui prouve que la démocratie n’a pas toujours raison. En revanche, François Bayrou, en évoquant le vote de 90% des Allemands, prend quelques libertés avec les faits historiques. Car contrairement à une idée reçue, Adolf Hitler n’a jamais vraiment été élu, encore moins avec 90% ou une majorité de voix. Il suffit pour cela de regarder les résultats de son parti, le parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), aux différentes élections législatives de sa création en 1920 jusqu’à sa nomination en tant que chancelier du Reich en 1933.

Car oui, Hitler n’a pas été élu, mais nommé chancelier le 30 janvier 1933 par Paul von Hindenburg, le président du Reich. Il bénéficiait alors du soutien d’une partie du patronat, du parti national du peuple allemand (DNVP) et de l’ancien chancelier du Zentrum catholique Franz von Papen, qui espérait faire d’Hitler une marionnette.

Une fois Hitler nommé chancelier, Hindenburg dissout le parlement le 1er février 1933 et de nouvelles élections sont organisées le 5 mars 1933. Cette fois, le parti d’Adolf Hitler arrive premier avec 44% des voix. C’est un score important mais on est encore loin des 90% évoqués par François Bayrou.

Résultats des élections législatives allemandes du 5 mars 1933

Parti

Suffrages exprimés

Parti national-socialiste (NSDAP)

43,9 %

Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD)

18,3 %

Parti communiste d’Allemagne (KPD)

12,3 %

Parti du centre (Z)

11,3 %

Parti national du peuple allemand (DNVP)

8,0 %

Parti populaire bavarois (BVP)

2,7 %

Parti populaire allemand (DVP)

1,1 %

Service chrétien-social du peuple (CSVD)

1,0 %

Parti démocrate allemand (DDP)

0,9 %

Parti des fermiers allemands

0,3 %

Que l'électeur réfléchisse bien avant de faire de grosses bêtises ...Le ras le bol qui est compréhensible n'excuse pas tout  et quand on met le doigt dans l'engrenage de la radicalisation à droite comme à gauche , on ne sait jamais quand et comment ça va s'arrêter ...Bien sûr la droite extrême n'est pas tout à fait l'extrême droite mais on se rend bien compte qu'elle s'autorise tout quand on lui confie le pouvoir et cela avec une forte dose de mépris et de suffisance ....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • : Un à deux billets d'humeur par jour avec un regard objectif mais sans complaisance.....
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens