Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 09:21

Pancartes, slogans et casseroles étaient de sortis, hier, place du Capitole à Toulouse, où 200 personnes ont répondu à l'appel./ DDM M.V.

Pancartes, slogans et casseroles étaient de sortis, hier, place du Capitole à Toulouse, où 200 personnes ont répondu à l'appel./ DDM M.V.

«Au trou les corrompus» et «à bas les privilèges» : des manifestations dans plusieurs villes, notamment Paris et Toulouse, ont dénoncé dans le calme hier les affaires d'emplois fictifs présumés touchant François Fillon et Marine Le Pen.

Répondant à un appel lancé sur les réseaux sociaux sur le modèle de Nuit debout, les manifestants jugent intolérable «d'être gouvernés par un corps élu qui a la possibilité de pratiquer l'inverse de ce qu'il défend», comme l'affirme le texte de l'appel.

«Fillon en prison, la corruption est un poison», «Il n'y a pas d'autorité sans exemplarité : Fillon 18 novembre 2016», «Touche pas au grisbi Penelope» ou encore «Ils ont les mains sales» : de nombreuses pancartes brandies dans la foule d'au moins 700 personnes, selon la police, réunies place de la République à Paris ont visé le candidat de la droite à la présidentielle, empêtré dans une affaire d'emplois fictifs présumés accordés à sa femme et deux de ses enfants.

Outre François Fillon, la candidate FN à la présidentielle Marine Le Pen est elle aussi confrontée à des soupçons d'emploi fictif de son garde du corps comme assistant au Parlement européen.

À Toulouse, parmi des pancartes demandant «François rends-nous le million» ou «emplois fictifs pour tous», quelque 200 personnes se sont réunies place du Capitole, frappant sur des casseroles et scandant ponctuellement «Non à la corruption».

Des élus de gauche pas très nets ça existe mais en général comme ils sont sensés donner l'exemple et prôner la vertu ,  le bon peuple ne leur pardonne pas et tout ennui judiciaire correspond à une mort politique assuré ou à une retraite anticipée , plus on glisse vers la droite et plus l'opinion de montre indulgente et continue à soutenir les indélicats ; quand on arrive à l'extrême droite , c'est carrément l'impunité et l'absolution .....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

justicepourlepen2017 21/02/2017 02:20

Il faut souhaiter que la justice s'applique AUSSI au cas des Le Pen & consorts dont les petits arrangements avec la loi semblent avoir atteint les limites du tolérable.Le club des Tartuffe pourra ainsi s'enrichir de la participation active de la famille Le Pen.Il serait dommage que M.Fillon ne soit pas accompagné desdits imposteurs.Poursuites pénales,peines d'inéligibilité,indignité peuvent être des moyens efficaces pour des gens aussi peu respectueux de la loi.La démocratie reste avant tout l'affaire des citoyens qui font confiance à des représentants (élus)qui le méritent ou non.