Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 11:10

Métier difficile , qui demande beaucoup d'engagement  et qui ne bénéficie  pas  bien souvent de  d'une grande reconnaissance de la part des  des politiques en dépit des efforts consentis ...La plupart des collègues que j'ai côtoyés valaient bien les petits curés de campagne aussi humains et charitables soient-ils ..A  chacun sa bigoterie , la mienne consiste à éprouver une grande admiration pout tous ces gens qui se dévouent corps et âme pour apprendre des enfants à s'accepter et à accepter les autres et leurs différences et surtout  pour leur offrir un avenir décent ...Aucun ne fait cela pour gagner un quelconque paradis et encore moins fiscal eu égard aux traitements qui comparativement à ceux  des homologues allemands sont ridicules ... Je le consens  ce métier aux conditions dans certains quartiers parfois très pénibles peut aussi se révéler merveilleux : c'est souvent rétrospectivement qu'on le constate ...Un grand merci à la réalisatrice, aux acteurs , à l'équipe technique  et au producteur du film primaire et un chaleureux salut amical à mes amis enseignants ....Des élections  présidentielles  vont avoir lieu prochainement , je n'aurai de cesse de faire la mauvaise publicité qui s'impose à tous ceux qui  vont saborder l'institution Education Nationale juste par stratégie politicienne ...Parmi ces candidats , regardez donc ceux dont le cursus scolaire s'est déroulé quasiment intégralement  dans des établissements privés : ils sont bien mal placés pour défendre l'école de la République ....Le cinéma OFFERT par Primaire est d'une autre hauteur que celui offert pas les candidats des primaires de droite comme de gauche ...

Notre avis : Pour sa quatrième réalisation, Hélène Angel reste fidèle à l’esprit de ses films précédents, oscillant entre comédie et réalisme social. On se souvient du brillant Peau d’homme, cœur de bête . Avec Primaire, film traversé de sentiments contradictoires, elle s’intéresse aux émotions qui nous constituent et nous apprennent à vivre ; elle pose un regard bienveillant sur ces êtres pétris de doutes et de certitudes, prisonniers de leurs émotions et de leurs engagements, déchirés entre rire et violence. Elle choisit le cadre de l’école, décor clos qui nous raconte le monde, pour tracer le portrait d’une héroïne des temps modernes tiraillée entre idéalisme et raison. Durant deux années, elle s’est immergée au cœur de classes d’écoles primaires pour en comprendre le fonctionnement et nous en restituer le moindre détail, insufflant ainsi à son film un parti-pris de réalisme passionnant.

Primaire : inciter les gens à aller voir le film , la meilleure façon de souhaiter une bonne année à mes nolbreux collègue ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires