Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 18:34

Homme ou femme de l’ombre, l’assistant(e) parlementaire travaille aux côtés d’un député ou d’un sénateur. Il/Elle lui apporte une aide à la fois matérielle, technique et morale.

 

A l’Assemblée nationale, l’assistant parlementaire est dénommé par les textes « collaborateur de député », au Sénat, il est nommé « assistant de sénateur ».

Des missions variées

De la gestion de l’agenda aux relations extérieures en passant par un travail législatif ou l’écriture de discours, l’assistant parlementaire apporte une aide à la fois matérielle, technique et morale à l’élu parlementaire qui l’emploie. Il répond ainsi aux courriers adressés au parlementaire, prépare et rédige les amendements ou les propositions de lois tout en y apportant son expertise juridique. Il est en permanence en contact avec différentes personnalités ou institutions et assure régulièrement une veille juridique. Il veille également à délivrer correctement les messages de son employeur dans les médias, aux citoyens ou auprès de ses confrères politiques.

 

Cursus / formations

L’assistant parlementaire doit posséder au minimum le bac. Mais la majorité des assistants sont titulaires d’un diplôme de niveau bac +4/5 en droit ou en sciences-politiques, permettant d’accéder à d’autres fonctions par la suite.

Débouchés

L’assistant parlementaire peut être employé par l’un des 577 députés composant l’Assemblée nationale ou l’un des 348 sénateurs de la Chambre haute. Les places sont donc chères et les opportunités peu fréquentes.
On recensait 2 090 collaborateurs parlementaires à l’Assemblée nationale et 953 au Sénat en 2013. Le nombre de femmes étant majoritaire (près de 2 assistants sur 3), avec une part plus importante de femmes au Sénat (64 %).
Bien qu’instable (contrat en fonction du parlementaire qui peut ne pas être réélu ou décédé), ce poste constitue un véritable tremplin pour débuter dans la vie politique pour les profils débutants. A noter que les assistants de sénateur peuvent avoir le statut de cadre.

 

Rémunération

Le salaire moyen d’un assistant parlementaire avoisine les 3 400 euros bruts par mois. Pour autant, le salaire est assez disparate et peut être moins élevé à l’Assemblée nationale (2 700 euros contre 4 000 euros au Sénat).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • Le blog de YVONLABAUDRUCHE
  • : Un à deux billets d'humeur par jour avec un regard objectif mais sans complaisance.....
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens