Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 14:59

«C'est une purge» : coup de gueule d'Henri Guaino contre le projet de François Fillon...

«Projet anxiogène», «rationnement aveugle» : le programme social de François Fillon ne plait pas du tout, mais alors du tout, à Henri Guaino, qui dénonce «une purge» contre les acquis sociaux du gaullisme

 

«C'est un projet anxiogène (...). C'est une purge, c'est une politique, une fois de plus, de restriction budgétaire à tout va, de rationnement aveugle». Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, n'y a pas été avec le dos de la cuiller avec le programme social de François Fillon ce dimanche sur Radio J. Pour l'ancien candidat à la primaire, éliminé faute de parrainages, le nouveau champion de la droite menace de remettre «en cause le programme du Conseil national de la Résistance».

Pour Henri Guaino, le débat ouvert par François Fillon, désireux de «casser la baraque», sur «l'assurance maladie, l'assurance chômage, le droit du travail, la suppression de 500.000 emplois publics, les privatisations, les propositions sur la retraite» est un débat «entre ceux qui pensent que la baraque est déjà suffisamment cassée (...) et les autres». «C'est un projet anxiogène (...). C'est une purge, c'est une politique, une fois de plus, de restriction budgétaire à tout va, de rationnement aveugle».

«La sécurité sociale, c'est de Gaulle, l'assurance chômage, c'est de Gaulle»

Fustigeant l'idée de ne faire prendre en charge que les grands risques par l'assurance maladie, déja attaquée ce dimanche par Eric Woerth, Henri Guaino estime que «personne ne peut faire la différence entre petits et grands risques car les petits risques non soignés peuvent devenir les grands».

«C'est en train de nous faire glisser d'un système républicain français au système américain où tout le monde se débrouille», a-t-il ajouté. «500.000 suppressions de fonctionnaires, c'est impossible, on va semer un désordre encore plus grave dans l'Etat, la société». Pour Henri Guaino, c'en est trop. «La sécurité sociale, c'est de Gaulle, l'assurance chômage, c'est de Gaulle en 58. Oui, c'est une remise en cause du programme du Conseil national de la Résistance, s'il (M. Fillon) allait au bout, qui est quand même le fondement de notre pacte civique».

FFillon pour sortir vainqueur des primaires a chargé la mule à l'excès mais comme le bougre semble obstiné , il appliquera probablement son programme dans toute sa rigueur si par malheur , il franchit le premier tour des présidentielles ...Evidement pour faire passer sa potion amère , il s'est droitisé  à l'extrême au point de dépasser le front national sur de nombreux points relatifs aux problèmes sociétaux ...Guaino se rebiffe et il a raison car trop c'est trop ....Fâcheux Fillon qui se fait facho pour tenter de gagner ......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fralex 12/12/2016 11:15

A bien regarder ça fait un beau nombre de présidentielles (droite et gauche, droite dominante)que les bulletins sont accordés à des pantins et à des usurpateurs. J'espère que l'on aura à gauche un grand nombre de candidats pour les voir s'écharper entre eux, seul moyen de voir le vrai visage d'une gauche rassemblée; ne voit t'on pas actuellement le vrai visage d'une droite rassemblée et ce n'est pas encourageant mais ça a l'avantage de ne pas pourvoir dire " je ne savais pas. Et c'est d'ailleurs pour cela que certains candidats préfèrent se présenter seul car l'hypocrisie est encore plus manifeste...

sandre08 12/12/2016 08:48

Au PS et dans le gouvernement actuel ,c'est la débandade : Royale soutient Macron , Peillon qui se réveille tardivement , Camba qui fait la pluie et le beau temps ,les soutiens du président qui affirment TSV . La guerre des égos et des écuries pour conserver leurs privilèges tout en s'assurant des candidatures pour les législatives . Quel magnifique spectacle pour ceux qui leur ont accordé leur bulletin de vote en 2012 .

fralex 12/12/2016 08:35

Pourvu que Vincent Peillon tienne le coup, et vienne abattre quelques cartes perfides, la vérité a besoin de sortir au grand jour, sinon ça en est bien fini de notre République... trop de boulets traînent et courent toujours......

fralex 11/12/2016 22:00

Aller à l'excès est leur pari, mélenchon et d'autres s'y tentent bien que sarko s'y ait cassé les dents et fillon, pourquoi ? Tout est autorisé dans l'arrogance du pouvoir !!