Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 04:30

Mais dans quel monde incroyable vivons nous ? Taubira la cible de la droite radicale attaquée par un indélicat qui se rebiffe ! Et que va donner tout cela ? Rien et des magistrats qui auraient bien mieux à faire mobilisés pour traiter ce pataquès juridique : on sait tous ce qu'il en est et combien l'ancien conseiller du petit est fiable !

L'ex-ministre de la Justice Christiane Taubira a été entendue par un juge mercredi et placée sous le statut de témoin assisté dans l'enquête sur la plainte déposée par Patrick Buisson, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, en marge de l'affaire des sondages de l'Elysée.

Le journaliste et politologue a porté plainte en 2013 pour "prise illégale d'intérêt" contre l'ex-garde des Sceaux (2012-2016) qu'il accuse d'avoir été juge et partie dans l'enquête sur les sondages commandés par l'Elysée pendant le quinquennat Sarkozy.

Dans sa plainte, Patrick Buisson dénonce le fait que Christiane Taubira a appartenu au comité de parrainage d'Anticor alors même que cette association de lutte contre la corruption était à l'origine de l'enquête sur les sondages élyséens par une plainte déposée en 2010. A l'époque de cette plainte, Christiane Taubira n'était pas ministre.

«Je suis mise en cause par Patrick Buisson, parce que lui est mis en cause dans une affaire présumée de favoritisme et de détournement de fonds publics», a relevé l'ex-garde des Sceaux dans sa déclaration transmise à l'issue de son audition dans le bureau de la juge d'instruction.

Sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre ceux de simple témoin et de mis en examen, «j'aurai désormais accès au dossier». «Cela me permettra de voir les fantaisies qu'il contient», ajoute-t-elle.

235 sondages achetés par le cabinet de Patrick Buisson et revendus à l'Elysée

Partager cet article

Repost 0

commentaires