Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 04:48
Burkini fâcheux et fâchant , déshabillons la polémique ...

Les politiques s'en emparent , le déchirent à belles dents , le mettent en pièces , à vrai dire même s'ils ne sont pas tous des copains de DSK, ce voile trop pudique pour être honnête les excite et chacun de se demander ce que cache l'affaire ...En attendant , en voulant déshabiller , on rhabille à souhait ...Pour ma part j'aimerais mettre à nu les intentions des uns et des autres pas toutes innocentes ...A trop en parler sérieusement , on monte en épingle cette histoire et ce faisant , on amuse beaucoup nos voisins qui pensent que nous aurions beaucoup mieux à faire que de nous perdre dans des problèmes textiles ...Qui trempe là dedans ? toujours les mêmes , des petits saints , ceux qui sont très habiles pour hérisser les français ou pour les mettre à poil au sens propre comme au sens figuré ....Tout ça est très con que l'on y mette les formes ou pas et ce genre de querelle ne fait guère progresser une nation ....Laissons macérer et vaquons à autre chose de moins futile et de plus intéressant .....Bikini , monokini , burkini , l'été s'achève sur des chaleurs opportunes ou inopportunes , c'est selon ...YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeanne 17/08/2016 20:53

Cevenole, nous le pantalon de survêtement pouvait être permis les matins de gym avec jupe par-dessus, nous avons donc connu la même époque !!!!!

bouscas 17/08/2016 08:14

Considérant que les "religions" sont un des alibis a l'entretien des conflits les plus meurtriers et les plus détestables, je suis pourtant farouchement partisan de la liberté de pratiquer la "religion" de son choix. Aujourd'hui c'est une de ces "religion" qui vient provoquer, car c'est bien plus de la provocation que les directives de cette religion qui s'expriment. Par des lois mal ficelées et mal appliquées nous sommes un peu responsables de ces tensions. Et pendant ce temps là, le "fn" rigole.

Jeanne 17/08/2016 09:20

Bouscas Les lois seront toujours mal ficelées puisqu'une virgule placée ici ou là lui fait prendre un tout autre sens et qu'en plus en ajoutant une loi sur une autre sans avoir éliminé la première arrive en quelque sorte à zéro. Il faudrait tout refonder les codes pour les mettre au goût du jour, et là il y en a pour des années, chacun les interprétant selon qu'il se soit levé du pied droit ou du pied gauche.
d'un autre côté si les français ne se déchiraient pas entre eux pour des peccadilles peut être que les religions ne profiteraient pas de la brèche, il n'y a pas que l'islam pour ramener sa fraise, le catho n'est pas en reste, c'est à qui hurlera le plus fort.
Vive l'athéisme beaucoup plus consensuel.

Jeanne 17/08/2016 07:58

Il me revient en mémoire les années 50 le scandale du bikini de BB, cette "provocation" à l'époque avait soulevé la France et les interdictions de plage pleuvaient. Aujourd'hui nous sommes revenus fin 19ème début 20èe siècle. (je pense qu'à l'époque je n'ai pas été la seule privée de plage ou piscine par un mari arriéré qui refusait que sa femme soit exposée aux yeux de tous. Si le burkini avait existé je suis certaine qu'il aurait été pour moi) Mais la haute couture n'est elle pas celle qui a fait la promotion de cette nouvelle mode ? cet hiver j'ai vu un défilé il n'en faut pas plus pour le faire entrer dans les mœurs.
Y a t'il provocation ? sans doute un peu, comme pour le bikini et je me dis que c'est encore une affaire d'hommes contre des femmes consentantes ou pas mais obligées...................... nous n'avons donc pas évolués d'un pouce en presque 60/70 ans.
l'an prochain la mode est lancée ................... !

fralex 17/08/2016 15:28

Tout à fait Jeanne ; Les loups aiment crier "au loup": Les politicards profitent de la moindre occasion sulfureuse pour blatérer en vue d'attirer les médias sur eux ; le burkini,? sûr que le p'tit énervé va encore nourrir comme il sait faire la mouche à merde. Les marchands de tissu, eux, se frottent les mains et ils ont raison, une nouvelle mode, été comme hiver, et sur tous les continents touchés par les médias, est à vendre. Par contre les misogynes jouissent déjà bon train ; la femme, nue ou habillée, est un épouvantail à brocarder. Et les religieux intégristes, fous de leur Dieu, prient pour leur paroisse endiablée. Quant aux spectateurs, nous, les électeurs exploitables en puissance, peuvent rejouer leur meilleur rôle de dindons de la farce et s'en remettre une couche à la moindre info sur le sujet; les vacances se terminent, mais la vie continue..

cevenole 17/08/2016 14:57

Tout a fait d'accord Jeanne. Moi aussi j'ai vécu cette censure avec un mari arriéré....C'est vrai aussi que c'est une regression de 60 ou 70 ans. Nos grands méres portaient le foulard quand elles sortaient et des jupes jusqu'aux talons. Je me souviens aussi que dans mes années collège le pantalon était interdit (privilège des hommes!!)...Mais diable ! nous sommes en 2016.....