Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 04:55
Les réformateurs ne modernisent pas la gauche , ils la trahissent ...

Rocard dans des temps déjà anciens a montré le mauvais exemple , il est le premier d'une liste de félons appelés dans d'autres lieux sociaux démocrates et comme on a pu le remarquer ces derniers temps , ils ne sont ni sociaux , ni démocrates ....Schröder le teuton et Blair le British ont enfoncé le clou , leur reconversion montre à quel point , ils étaient plus attachés à leur fortune personnelle qu'attentifs à l'infortune de leurs concitoyens ...Les apparents succès économiques n'étaient que des leurres et la précarité des plus démunis et leur fragilisation se sont accentuées ...Moderniser une nation lui donner des outils susceptibles de la faire progresser civiquement , socialement , ce n'est pas cela ....On nous propose de nous expliquer plus pour qu'on comprenne mieux : de la pédagogie pour mieux entuber ;;;En gros nous serions tous de profonds crétins justes bons à être gouvernés à coups de 49 .3 et d'ordonnances et pourquoi pas un jour à coups de triques .....YVONLABAUDRUCHE et son analyse très pointue ce serait honnête et sympathique de le reconnaître ....Peu de chance qu'on lui 'ouvre portes et fenêtres pour que ma voix porte plus haut et plus loin ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandre08 14/05/2016 12:17

Ce matin sur la chaîne Sénat , un document sur les 30H payées 40 en Suède . Le garage privé à embauché 12 ouvriers en plus et cela fonctionne au poil . Par contre dans l'administration municipale , la mairesse ( libéral ) trouve que coûte très cher . Pourquoi l'Etat ne prendrait pas en charge la différence ?
Réduction du chômage et dignité de la personne ,voila des pistes pour les réformateurs et progressistes du PS .

bouscas 13/05/2016 15:44

Démocrates, quel est celui qui peut encore s'attribuer cet adjectif, surtout pour certains le faire précéder de social....... cherchez l'erreur. Je voudrais crier très fort, "je ne donnerais plus jamais ma voix à un socialiste", qu'il soit libéral, démocrate, frondeur et autre, tous nourris à la même gamelle de l'entre-nous.
La dernière mouture de leur tragique comédie est à la hauteur de leur écoute de la société.
J'étais écoeuré, je le suis bien encore plus, ils vont finir par me faire faire une connerie aux prochaines élections.