Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 03:54

Les profs sont confrontés à des situations particulièrement difficiles à gérer avec des jeunes qui se radicalisent ou qui doutent tellement de tout qu'ils finissent par nier l'évidence ...La théorie du complot c'est ce qui sert à infester via les réseaux sociaux les jeunes esprits tellement remontés contre la société qu'ils prennent pour argent comptant tout ce qui peut les conforter dans leur rejet d'un monde dont ils ne comprennent pas tous les codes ..Ils savent parfaitement utiliser les nouvelles technologies mais par contre , rien n'a été fait pour les préserver d'éventuelles dérives et faute de bien comprendre et d'avoir été formés à l'utilisation des médias , ils voient des enfumages partout ...Les théories négationnistes depuis la fin de la seconde guerre mondiales pervertissent les esprits , sapent les fondements de notre République et permettent aux tortionnaires de s'exonérer des crimes les plus odieux en méprisant les victimes ....Il faut dans des débats autour de textes , de témoignages,; de documentaires bien recadrer ce qui doit l'être ....Un jeune enseignant n'a pas toujours les outils nécessaires à sa disposition pour traiter des problèmes de cette ampleur ....En attendant qu'un programme cohérent d'éducation civique lui soit fourni , il faut lui donner tous les moyens d'exercer pleinement son autorité en sanctionnant comme il se doit tout comportement provocateur et irrespectueux ....Sans ce préalable rien ne marchera vraiment ....Il ne s'agit pas d'être impitoyable , il faut juste faire preuve de fermeté .....YVONLABAUDRUCHE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jeanne 16/01/2015 09:18

J'ai l'impression de retrouver mes parents Fralex. Oui l'éducation commence à la maison et dès le plus jeune âge, beaucoup de parents semblent l'ignorer.

bouscas 16/01/2015 10:38

En ces temps là, la grande majorité des femmes étaient maman et restaient à la maison, dépendantes de leur mari qui arrivait avec un seul salaire à faire vivre la maison.
Aujourd'hui, avec un seul salaire il est difficile de vivre, la femme est "libérée", et les enfants laissés dans la rue.........
Tout n'était pas parfait, ce ne l'est pas non plus aujourd'hui.

Autre sujet, un "pétrolier" va licencier, la cause : la baisse du prix du brut........on croit rêver.

fralex 16/01/2015 08:16

Notre père qui n'était ni lettré, ni croyant, exigeait de nous le respect total de l'enseignant comme du religieux et nous en donnait ses raisons : vous écoutez, vous appliquez et lorsque vous saurez, et seulement là, vous expliquerez votre point de vue. Pour l'heure, vous engrangez vos récoltes, vous vous constituez un bagage qui vous permettra plus tard de manger et de voyager !

fralex 16/01/2015 08:21

... et de partager vos savoirs.

fralex 16/01/2015 07:49

Je suis loin d'être un modèle mais mon père avec un salaire de petit ouvrier et ma mère de femme à la maison, ont été capables d'élever leurs 6 enfants dans un esprit de responsabilités personnelles dans le travail et la solidarité. Apprenez à apprendre était leur vain mot et respecter votre voisin si vous voulez qu'il vous respecte !

fralex 16/01/2015 07:34

Pour vraiment aider nos jeunes, il faudrait commencer par éduquer et donner des savoirs à leurs parents.Y-a du travail ! Personnellement, je pense que les moyens l'EN. les a, même si elle peut mieux et plus. Ce dont manque vraiment le corps éducatif c'est l'esprit de groupe pour des objectifs en faveur des élèves, tels la fermeté, l'exigence, l'écoute, et l'esprit de responsabilité celui même qui manque tant aux adultes y compris les profs et leurs principaux.

bouscas 16/01/2015 06:58

Il est clair que c'est très probablement par un soutien sans faille à l'éducation Nationale que notre situation peut s'améliorer, mais je ne crois pas que ce soit le chemin que nous soyons en train de prendre.
Faute de moyens (ne faut-il pas faire des économies pour contenir la "DETTE") on se dirige dans la direction inverse, et nous sommes en train de découvrir les effets de cet abandon.